GERSULP « Groupe d’Etude et de Recherche sur la Science de l’Université Louis Pasteur », Strasbourg

15 avril 2011
Par

Fondé en 1973, le GERSULP est associé depuis 2004/2005 aux deux équipes LESVS (Laboratoire d’Epistémologie des Sciences de la Vie et de la Santé) et EPM (Éthique et Pratiques Médicales) dans le cadre de l’Equipe d’Accueil IRIST (Institut de Recherches Interdisciplinaires sur les Sciences et la Technologie). Depuis 1996, Bernard Ancori assure la direction du GERSULP et depuis 2001 celle de l’IRIST.

Bref historique

Le GERSULP (Groupe de Recherche sur la Science de l’Université Louis Pasteur), initialement « Groupe d’Etude sur la Recherche » (1973), qui deviendra ensuite dans la même année « Groupe sur le Développement des Sciences » puis « Groupe d’Etude sur la Recherche Scientifique », de l’Université Louis Pasteur (ULP), fut créé en 1973 à Strasbourg sous l’impulsion de Guy Ourisson[1], chimiste, et premier Président de l’ULP.

« Nous sommes un groupe de recherche multidisciplinaire qui, au sein de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, université scientifique, nous livrons à des recherches sociologiques, politiques, économiques et juridiques sur les divers aspects de l’activité scientifique dans ses rapports avec la société. Notre groupe a été créé à l’initiative de Monsieur le Professeur Guy OURISSON, Président de l’Université Louis Pasteur, et il fonctionne sous sa direction effective. »
Document – Lettre de Josiane Olff-Nathan à M. Aubrac, Directeur de la F.A.O., 1er avril 1975.

 

Financé à ses débuts par un contrat ATP (Action Thématique Programmée) du CNRS, intitulé « recherche sur la recherche », le GERSULP engagea une large enquête auprès des chercheurs de Strasbourg. Menée par Ronald Brickman, elle visait à « évaluer la répercussion des objectifs scientifiques nationaux et des contacts personnels sur l’évolution des thèmes scientifiques abordés par un chercheur et sur l’évolution d’un projet de recherche précis. »

En 1974, l’arrivée de Liliane Stéhelin, chimiste et ancienne doctorante de Guy Ourisson participe à la constitution du groupe. Elle prend la direction d’une équipe qui s’agrandit progressivement et s’organise autour de projets. En juin 1975, le GERSULP « comprend 8,5 chercheurs à temps plein et travaille sur 5 programme différents »[2].

 

Le choix d’un objet de recherche transversale, la science, et le refus d’accorder une légitimité plus grande à une perspective disciplinaire plutôt qu’à une autre amènera naturellement Baudouin Jurdant, et dès sa prise de direction du groupe en 1976, à inscrire les travaux du GERSULP dans le champ des STS (Science and Technology Studies), qui émerge dans les années 1970.

Voir le fascicule de présentation du GERSULP datant de novembre 1991 (document pdf).

Le GERSULP présente la particularité d’avoir vu y travailler un certain nombre de scientifiques issus des sciences exactes ou expérimentales, qui furent de passage ou qui y commencèrent des recherches en sciences humaines. Plus largement, nombreux sont les chercheurs de ce groupe qui entreprirent un travail réflexif sur leur discipline d’origine (économie, droit, etc.).


[1] La date exacte de la création correspond au 1er octobre 1973 selon le document de présentation du Gersulp daté de 1976.

[2] Document – Lettre de Guy Ourisson à M. Ch. Gabriel, Directeur des Programmes et Moyens du CNRS, 4 juin 1975.

Print Friendly, PDF & Email

Tags: , ,

Archives