Joëlle Le Marec (dir.). Les études de sciences : pour une réflexivité institutionnelle. Paris : L’Harmattan, 2010.

10 novembre 2010
Par

Dans le cadre des travaux du Cluster 14 « Enjeux et représentations des sciences, des techniques et de leurs usages », un ouvrage collectif a été publié sous la direction de Joëlle LE MAREC

Auteurs :

  • Dominique PESTRE
  • Renaud PAYRE et Gilles POLLET
  • Dominique VINCK
  • Florian CHARVOLIN
  • Joëlle LE MAREC

Éditions des archives contemporaines

Genre : Histoire des sciences et techniques, Sciences Sociales et Humaines

Format : 17×24 cm, 131 pages, Broché
Date : 15/09/2010
ISBN : 9782813000330
Prix Public : 19,00 €

PRÉSENTATION

Comment une communauté de recherche sur les sciences peut-elle développer une réflexion collective sur les dispositifs qui l’organisent, sur le contexte dans lequel elle se développe, sur les rapports à la scientificité qu’elle active, sur les contraintes qu’elle subit et qu’elle se donne ?

Nous avons choisi une condition réflexive particulière qui est celle d’une communauté de chercheurs travaillant sur les transformations des pratiques de recherche dans un cadre politique et administratif qui est lui-même un objet de ces transformations. Celles-ci sont donc saisies dans leur historicité. Elles sont observées dans des comparaisons à l’échelle européenne, ou sont détaillées dans les pratiques quotidiennes des chercheurs et de leurs interlocuteurs. Ces transformations mettent à l’épreuve à la fois la perception des frontières des espaces scientifiques comme espaces de pratiques professionnalisées, et la construction des objets relevant des études de sciences.

L’objectif des textes présentés dans cet ouvrage est de développer une réflexivité institutionnelle, collective, sur cette question des objets et des frontières des études de sciences. Mais ils constituent également pour nous les jalons d’une expérimentation pour proposer des formes d’organisation des sciences humaines et sociales, en assumant ce que ces sciences nous disent des fonctionnements sociaux, et notamment l’intérêt de développer systématiquement l’attention à la pluralité des rapports aux savoirs, la critique permanente des rapports de pouvoir, la tolérance à la controverse et au dialogue dans la construction de la connaissance.

TABLE DES MATIÈRES

  1. Introduction : La recherche comme espace collectif et critique de réflexivité institutionnelle. Joëlle Le Marec
  2. Penser le régime des techno-sciences en société. Production, appropriation, régulations des savoirs et des produits techno-scientifiques aujourd’hui. Dominique Pestre.
  3. Les savoirs de science politique : des savoirs pour l’action politique ? Renaud Payre et Gilles Pollet.
  4. L’activité de recherche en situation d’injonctions contradictoires. Dominique Vinck.
  5. Le défi des sciences à amateurs pour penser l’anthropologie des connaissances. Florian Charvolin.
  6. Enquête et savoirs du contact dans les études de sciences : pour une réflexivité institutionnelle. Joëlle Le Marec.

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Archives