Joëlle Le Marec. Publics et musées. La confiance éprouvée. Paris : L’Harmattan, 2007

6 février 2007
Par

Présentation de l’éditeur :

Les publics des musées sont silencieux. Il reste très difficile de pouvoir rendre compte de leurs perceptions, de leurs aspirations, de leurs expériences. C’est cependant au nom du public que s’opère la transformation rapide des musées en établissements cherchant à optimiser les relations avec leur clientèle.

Nous souhaiterions convaincre d’une réalité confirmée depuis plusieurs décennies d’enquête auprès de visiteurs de musées écoutés à longueur d’entretiens : l’attachement au musée, l’attachement à l’institution, est robuste, émouvant, fidèle. Mais les musée souhaitent souvent rompre avec leur dimension institutionnelle au nom d’une pression qui serait exercée par ce public.

Ce phénomène est rapide, lourd de conséquences, et difficilement observable car si les visiteurs se sentent encore témoins et membres des institutions culturelles, lorsqu’ils repèrent les signes d’une transformation du « contrat de communication » entre eux et les musées, ils ne protestent pas, ils restent silencieux, ils font avec. La seule chose qui, a terme, aura changé, c’est le rapport de confiance, et la nature des aspirations qui seront investies dans l’institution muséale.

Tags: , , ,

Une réponse à Joëlle Le Marec. Publics et musées. La confiance éprouvée. Paris : L’Harmattan, 2007

Laisser un commentaire

Archives