Kunth, Daniel, “La place du chercheur dans la vulgarisation scientifique – Rapport demandé par la Délégation à l’information Scientifique et Technique”, 1992.

29 mai 1992
Par

rapport_KunthCe document, proposé ici avec l’autorisation de son auteur, est disponible en texte intégral.

Télécharger le rapport (format pdf)

Résumé :

La loi d’orientation et de programmation pour la recherche et le développement technologique de la France de 1982 (LOP) explicite le rôle du chercheur dans la diffusion et la valorisation de l’information scientifique et technique. Ce rapport a pour but de préciser dans quelle mesure cette mission est mise en application par les chercheurs. Nous présentons une enquête quantitative qui utilise les fiches d’activité remises par les chercheurs du CNRS pour Pannée 1989. Cette analyse révèle que 22 %  des chercheurs déclarent avoir participé à au moins une action de vulgarisation scientifique. Cette participation dépend de la discipline et du grade du chercheur. Le grade est un facteur déterminant : le taux de participation est plus important pour les chercheurs de grade élevé. De nombreux chercheurs, y compris de grade plus modeste ont contribué aux événements du cinquantenaire du CNRS, ce qui souligne l’impact de l’institution dans la mobilisation des scientifiques. Cette étude a été assortie d’une série d’entretiens semi-directifs auprès de personnalités liées à la recherche et a la culture scientifique. Ces entretiens mettent en relief le désir latent des chercheurs de participer à des actions de vulgarisation scientifique, désir en bute à quelques réalités objectives qui en limitent l’accomplissement. Nous jugeons particulièrement préoccupant que la vulgarisation scientifique ne soit pas prise en compte dans la carrière des chercheurs par les commissions nationales des organismes de recherche. C’est ici que se situe le décalage le plus important entre la LOP et la réalité des faits. Nous proposons une série de mesures destinées à donner aux chercheurs les moyens de remplir leur mission dans l’esprit de la LOP. Ces propositions s’adressent aux organismes de recherche et aux pouvoirs publics. Nous insistons plus particulièrement sur la nécessité d’intégrer la culture scientifique et technique dans la politique scientifique des laboratoires et de prendre en compte ces activités dans la carrière des chercheurs.

Print Friendly, PDF & Email

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Archives